Samedi 27 avril 2019

Home / Samedi 27 avril 2019

Le pélé est terminé, il faut remettre en ordre toutes les chambres et faire le ménage et cela se fait dans la bonne humeur !

Pendant que le ménage se fait, on récupère les valises dans les hôtels et à l’accueil St Frai pour les acheminer à la gare, avec tout le matériel annexe

Sans oublier nos personnes malades ou fragiles qu’on accompagne à leur place, dans le TGV

Comment ne pas louer ce moment de rencontres à Lourdes ….
Je suis toujours étonnée de tout ce que j’ai reçu qui me semble en proportion «  beaucoup plus grand » que ce que j’ai donné.
La découverte des malades qui se livrent à nous avec confiance et sincérité,
La rigueur et le professionnalisme de toutes les équipes. Les équipes de couleur qui sont formées et qui travaillent en harmonie sans se connaitre au 1er jour dans la joie et la prière.
Le partage en fraternité avec les autres aumôniers,
La confiance entre nous et l’amitié profonde avec d’autres.
La Sagesse de certains et la Rigueur d’autres, dans la joie ….
Cette parole vécue avec une malade que j’avais blessée et qui avait réagi sur l’évangile disant « Lève toi et marche »…. et la main tendue à notre retour.

Mille mercis à tous ceux qui m’ont permis de faire de belles rencontres au cours de ce pélé sous le regard tendre de Marie pleine de grâces

Gisèle aumônière

 

De retour chez moi, je n’ai qu’un mot à la bouche qui revient à chaque instant. MERCI.
MERCI  Mon Dieu, Merci Marie, Merci à tous ceux, toutes celles qui ont été autour de moi.
Ce climat d’Amour, je ne peux l’oublier. Ç’est un Feu qui ne se consume pas.
Dans les moments difficiles, je sais qu’il me suffira de me remémorer ces 5 jours pour être en Paix et en Espérance.

Mme Claude D. – Couleur Abricot – Hôtel Galilée-Windsor  (Premier pèlerinage au sein de l’Hospitalité)

 

Je rentre ravie de cette riche expérience humaine et spirituelle J’ai particulièrement apprécié l’organisation sans faille du séjour, l’extrême gentillesse et la grande disponibilité du personnel hospitalier. L’atmosphère joyeuse du pèlerinage est bienfaisante et réconcilie avec la vie.
Une expérience à renouveler sans aucun doute.
Tous mes remerciements à ceux et celles qui rendent possible un tel déplacement.

Suzanne. – Couleur Abricot – Hôtel Galilée-Windsor  (Premier pèlerinage au sein de l’Hospitalité)

BÉNI SOIS-TU, DIEU NOTRE PÈRE

Béni sois-Tu, Dieu notre Père, d’avoir créée Marie si belle
et de nous l’avoir donnée pour Mère au pied de la Croix de Jésus !

Béni sois-Tu de nous avoir appelés, comme Bernadette,
à voir Marie dans ta lumière et à boire à la source de ton Coeur !

Phrase entendue au micro dans le train (Père Alain)

Apprends-nous, Seigneur, comme Marie, à être attentifs à nos frères et soeurs en humanité

Fais-nous la grâce d’un coeur disponible, d’un regard compatissant et d’un amour désintéressé.

Donne-nous d’être les témoins lumineux de ta présence et de trouver les mots pour dire la confiance dans ce monde qui a tant besoin d’espérance.

Phrase entendue dans le train (Père Alain)

 

Notre voyage de retour étant mis sous le patronage de l’Abbé Pierre, rappelons-nous le témoignage de l’origine de sa vocation :

« Quand j’étais enfant, j’ai vécu un événement qui m’a bouleversé : j’avais volé des confitures et j’avais laissé accuser mon frère.

Quand on a découvert que c’était moi le coupable, j’ai été puni : je n’ai pas pu aller à une grande fête chez des cousins.

Quand en rentrant, mon frère, tout excité, m’a raconté sa journée, je lui ai répondu : « Qu’est-ce que tu veux que ça me fasse puisque je n’y étais pas ! »

Mon père m’a dit : « Alors, il n’y a que toi qui compte ? Tu ne peux pas être heureux quand les autres sont heureux ? »

Pour moi, ce fut un choc ! Vous verrez, la vie, c’est juste un peu de temps pour apprendre à aimer ! » (Abbé Pierre)

Nous avons toutes et tous des pauvretés à offrir en communion avec les autres !

Nous avons toutes et tous des richesses à partager avec les autres !

Phrase entendue dans le train  (Père Alain)

«  Nous sommes tous des vases d’argile, fragiles et pauvres, mais dans lesquels se trouve le trésor immense que nous portons ! »

(Pape François à partir de Saint Paul en  2 Corinthiens 4,7)

 

 » Tout homme porte en lui la marque de Dieu : une soif d’amour illimitée !  »  

(Abbé Pierre)

Bénis soyons-nous  toutes et tous, en ce retour de Lourdes, de continuer d’être des témoins par nos paroles, nos gestes et nos décisions des porteurs de l’Amour illimité de Dieu pour tous !

Bravo à toutes et à tous pour ce que vous avez apporté tout au long de ces jours de pèlerinage !

Père Alain

Recevoir et donner : un souffle pour notre vie !

Depuis plusieurs années déjà, nos amis paroissiens et hospitaliers Christophe et Sandrine nous encourageaient, à travers leur témoignage, à partir en famille avec l’Hospitalité des Yvelines. Cette année, poussé par l’Esprit et animés par la joie de Pâques, nous avons dit oui et avons donc rejoint l’équipe Noisette avec nos trois enfants en tant que brancardiers.

Aidés par une organisation quasi-professionnelle bien huilée, nous avons très rapidement lâché prise, nous abandonnant chacun à notre service, avec humilité, constamment encouragés par l’expérience d’hospitaliers plus anciens et motivés par le sourire et la richesse des rencontres des personnes que nous accompagnions.

Ce « oui » quotidien, renouvelé chaque matin lors de la prière de tous les brancardiers, nous a entraînés certains jours au-delà de nos propres peurs, au-delà des limites que nous nous mettions artificiellement. Ainsi, lorsque peu après notre arrivée, j’entends un appel à venir soutenir les hospitaliers en chambre pour faire manger Monsieur R., je réponds enthousiaste à l’appel et prends véritablement conscience qu’une rencontre, une communication est possible à travers un simple regard, Monsieur R. ne parlant pas du tout. J’entends alors le Christ me murmurer : « J’avais faim et vous m’avez donné à manger ».

Nous avons apprécié chacune des messes, célébrations, processions au cours desquelles nous réalisions combien chacun était pleinement membre du corps du Christ, avec sa fragilité, son handicap, sa maladie, sa vieillesse, sa jeunesse.

Quelle joie de voir nos trois enfants si radieux et notre aîné fier et honoré de porter la Sainte Vierge lors de la procession mariale aux flambeaux : car c’est bien Elle qui nous réunit tous, à Lourdes !

Quelle émotion encore lorsque l’un d’entre nous cinq fut désigné pour accompagner Mgr Aumonier et lui indiquer les personnes désireuses de recevoir le sacrement des malades : être si proche d’eux et les rejoindre dans ce si beau sacrement du réconfort restera un moment inoubliable !

Ce fut une semaine extraordinaire, pleine de belles rencontres, au service des malades, des personnes âgées et des personnes handicapées. Une semaine qui sonne comme un hymne à la Vie et à son respect inconditionnel.

Il a eu des larmes de joie, d’abandon, des sourires, des rires, des fous rires.

Nous rentrons tous les cinq « contaminés » par la lourdite et bien décidés à transformer notre quotidien pour davantage d’attention aux plus fragiles, malades, handicapés, pour témoigner de la joie de servir.

A l’année prochaine !

La famille MERCIER ( Tanguy , Virginie, Arthur, Noémie et Alexis )

Clara, 12ans 1/2 venue avec sa grand-mère et son grand-père, Marc et Marie-Paule

Bonjour tout le monde !
J’ai vraiment adoré ce pèlerinage ! Tout d’abord j’ai vraiment aimé être aux service des personnes en difficulté, j’ai appris à mieux les connaître, par exemple au début je ne comprenais pratiquement rien à ce que me disais certains malades qui avaient des difficultés a parler, et à la fin je dialoguais avec eux en toute simplicité. On a pu se poser et parler avec quelques uns pour mieux comprendre ce qui leurs est arrivé et parfois ça nous faisait des gros messages de prévention Aussi on avait le libre choix de nos activités, on devait emmener nos infirmes bien sûr, mais on pouvait ou non aller à la grotte, à la basilique… J’ai aussi fait de merveilleuses rencontres comme la famille Thibonnet, Florence, Marie Thérèse, Vincente, Daniel, Denise,Véronique, Titina, Tristan, Darren et plein d’autres mais si je les dis toutes j’écrirai un livre. Donc si je devais vous conseiller un endroit où aller pendant les vacances du printemps et que vous voulez aller dans un lieu joyeux et plein d’affection, je vous conseillerais LOURDES avec les YVELINES.

X